fbpx
search
Mon Compte
Panier
|
Home / VOYAGER  / AMÉRIQUE DU NORD  / Fairmont Le Reine Elizabeth: Une expérience renouvelée

Fairmont Le Reine Elizabeth: Une expérience renouvelée

Fairmont Le Reine Elizabeth - Couverture

C’est en collaboration avec le propriétaire Ivanhoé Cambridge et l’exploitant Hôtels Fairmont, que Sid Lee Architecture a développé la vision du repositionnement du Fairmont Le Reine Elizabeth et a idéalisé les concepts en architecture et en design d’intérieur. Le projet a par la suite été réalisé par Sid Lee Architecture et Architecture49, architectes en consortium et Pomerleau.

Fairmont Le Reine Elizabeth: Du passé au présent

Fairmont Le Reine Elizabeth - Hall

Le Hall d’entrée du Fairmont Le Reine Elizabeth
Crédit: Normand Boulanger pour RDPMAG

C’est tout un coup de balai qui a été donné par les architectes afin de dépoussiérer ce grand hôtel canadien, le plus grand à l’est de Toronto en fait. Sa construction en 1958 faisait du Reine Elizabeth en faisait à l’époque, la perfection en ce qui a trait au milieu hôtelier. Tous se souviennent du Beaver Club, qui, dans les années 60, rassemblait politiciens internationaux et gens d’affaires. Même de grands musiciens tels Oscar Peterson s’y sont produits et la liste des fêtes, bals et évènements prestigieux, auxquels ont participé des chefs d’État, des têtes couronnées et des hommes d’affaires est impressionnante. Mais l’hôtel avait un peu perdu de son lustre ces dernières années. Il n’était plus la grande dame de Montréal. Il faut dire que le monde de l’hôtellerie s’est dynamisé avec la venue de nouvelles technologies, bref, un gros travail devait être fait afin d’amener l’hôtel à un autre niveau. 

Afin de comprendre où l’équipe de Sid Lee architecture a voulu amener l’hôtel voici la vision initiale du projet selon – Jean Pelland, architecte, associé principal de Sid Lee Architecture: « Nous avons conçu la nouvelle expérience hôtelière avec une vision très holistique. L’établissement s’ouvre littéralement sur la ville pour accueillir les populations riveraines. Il se réaffirme plus largement comme équipement urbain, au service des clientèles locales et internationales. C’est un tiers lieu dans lequel les gens peuvent aller tous les jours, tant pour mener des affaires, participer à des évènements, ou se divertir. » Cette ouverture sur la ville s’observe de l’extérieur avec le bar Nacarat, le Kréma Café et le Rosélys qui ont tous une porte, un mur magnifiquement vitré plutôt, sur la rue. Cette dernière laisse entrer la lumière naturelle dans l’hôtel, un avantage que peu d’hôtels ont au rez-de-chaussée, ceux-ci étant souvent cloisonnés dans des intérieurs sombres. 

Fairmont Le Reine Elizabeth - Agora

L’Agora
Crédit: Normand Boulanger pour RDPMAG

Deux autres espaces publics sont également présents dans l’hôtel soit l’Agora et le Marché Artisans. L’Agora est un nouveau type de programmation pour l’hôtel. Cet espace prototype est une place publique intérieure, on a l’impression d’être dans un atmosphère à la C2 Montréal lorsque l’on pénètre dans l’endroit. La vocation première de l’Agora est d’accueillir des évènements festifs à grand déploiement, qui définissent et font rayonner la ville à l’échelle internationale, d’ailleurs un concert de Charlotte Cardin a été présenté récemment. Son aménagement est une vision de l’avenir, qui rend hommage au futurisme de l’époque. L’espace propose des juxtapositions audacieuses et hétéroclites de petits salons conviviaux, facilement transformables. On est vraiment déstabilisé lorsque l’on entre dans cet espace, ça ne ressemble pas à ce que l’on retrouve dans les hôtels montréalais, même les plus récents.

Le marché Artisans: Le Garde-Manger du centre-ville

Fairmont Le Reine Elizabeth - Baptiste Peupion et Jean-Philippe Desjardins

Baptiste Peupion et Jean-Philippe Desjardins
Crédit: Normand Boulanger pour RDPMAG

Le Marché Artisans, dont l’ouverture est prévue quelque part cet automne, a été développé avec la collaboration de Peter Chase (BPC New York). La programmation du marché vise à ouvrir les portes de la formidable cuisine de l’hôtel, dirigée par le chef exécutif Baptiste Peupion et le chef du marché, Jean-Philippe Desjardins, nous avons rencontré ce dernier à YUL EAT l’an dernier d’ailleurs. Il permettra au public de déambuler dans l’espace de production de la cuisine et de voir ses artisans à l’oeuvre dans leurs activités quotidiennes. Le design s’inspire des allégories illustrées sur le vitrail d’origine du Beaver Club, créé par Marius Plamondon, pour réinterpréter les traditionnelles cuisines d’été nord-américaines. Pour l’instant, un mur sépare le Marché et le Rosélys, mais dans quelques semaines les deux seront réunis pour toujours. 

Fairmont Le Reine Elizabeth - Roselys

Le Rosélys
Crédit: Normand Boulanger pour RDPMAG

Parlant du Rosélys, je n’ai malheureusement pas essayé, ce dernier se veut un bistro moderne chic et accessible. Alliant un mix de Montréal avec son élégance parisienne et le style anglais, le restaurant est d’un sophistiqué pragmatique. Étant très différent de son ancêtre le Montréalais, le Rosélys propose un équilibre entre des traits masculins et féminins au niveau du design. La façade et les plafonds d’origine ont été explosés pour permettre une superbe vue sur la Basilique-Cathédrale Marie-Reine-du-Monde et pour donner du coffre et de la présence au grand comptoir central, surplombé de fils de verre. Également comme vous pouvez le voir sur la photo, l’immense mur de verre est omniprésent. Et ouvre le restaurant sur la ville. Il nous donne envie de franchir la porte immédiatement et d’y pénétrer. 

Une des tables du bar Nacarat
Crédit: Normand Boulanger pour RDPMAG

Pour ce qui est du bar Nacarat, dirigé de main de maître par Nader Chabane, ils ont fait les choses en grand. Ils sont allés chercher des maîtres de la mixologie montréalaise tels que Valérie Chagnon, Émilie Loiselle (elle était d’ailleurs dans notre magazine d’hiver) et Kevin Rigolette pour ne nommer que ces derniers. La première chose que l’on remarque en entrant dans le bar, c’est l’effet quasi infini de ce dernier avec les immenses baies vitrées qui donnent sur le boulevard René-Lévesque et celles également du côté sud qui permettent de voir l’hôtel. Même si le plafond est bas, on ne sent pas du tout écraser dans cet espace feutré. Alors que plusieurs bars se vantent de leur « backbar », au Nacarat, c’est plutôt au centre que l’on retrouve un immense bar constamment animé par l’activité dans celui-ci. L’identité développée est unique, elle s’inspire toujours du langage de l’époque, en plus de proposer un mariage de styles entre le gland rock, la pop et la culture des pubs britanniques.

Le Fairmont Reine Elizabeth: Des chambres renouvelées.

Fairmont Le Reine Elizabeth - Lit Grande Chambre

Lit d’une grande Chambre
Crédit: Normand Boulanger pour RDPMAG

Mais revenons à l’essentiel. Les chambres, car un hôtel sans chambres, bien ce n’est pas un hôtel. J’ai eu la chance de visiter la suite Royale Ville-Marie du Fairmont Le Reine Elizabeth (vous remarquerez la présence du nom en français sur l’hôtel d’ailleurs). 

Salon de l’étage Fairmont Or
Crédit: Normand Boulanger pour RDPMAG

Vous pouvez arriver dans cette suite de deux façons. Soit par l’étage Fairmont Or (l’expérience pour les clients les plus demandants) qui lui aussi, a été rehaussé. Vous pouvez dorénavant profiter d’espaces exclusifs au 21e étage, ancien lieu du renommé lounge à cocktail Panorama, offrant d’uniques vues sur la ville. Afin d’offrir une coche de plus à tous les clients, l’espace est conçu comme une succession de salons, ayant chacun une ambiance propre. On remarque la clarté dans ces salons, l’effet lumineux a vraiment été mis de l’avant sur cet étage, c’est incroyablement magnifique et apaisant. Bref tout ce qu’un voyageur recherche. On se croirait un peu dans la Cité des Nuages dans La Guerre des Étoiles tellement c’est majestueux. 

Fairmont Le Reine Elizabeth - Lit Suite Ville-Marie

Lit de la Suite Ville-Marie
Crédit: Normand Boulanger pour RDPMAG

Bref, continuons, après avoir monté l’ascenseur, vous arrivez dans une suite magnifique à un étage, faut-il préciser. La salle à manger est immense et le miroir se transforme comme par magie en téléviseur. La cuisine, que je n’ai malheureusement pas vue, est camouflée derrière les armoires. Ensuite, c’est direction le salon en passant devant le magnifique bar où l’on retrouve également un énorme téléviseur. Ensuite, on passe au salon en montant les quelques marches. Le salon a quant à lui une magnifique vue sur le boulevard René-Lévesque vers l’ouest. On peut choisir de se diriger vers la salle de bain, en prenant un grand corridor, qui comprend une douche et un bain. On retrouve une première chambre, très grande et très claire également avec même un divan. Une deuxième chambre avec son entrée privée compose la suite. Elle peut également être séparée. 

Fairmont Le Reine Elizabeth - Suite John et Yoko QEH

La Suite John Lennon & Yoko Ono
Crédit: Ivanhoé Cambridge / Fairmont Le Reine Elizabeth

La Suite Royale Ville- Marie, la Suite John Lennon & Yoko Ono, site du Bed in pour la paix (à découvrir ici) et le Salon Fairmont Or ont été dessinés par Sid Lee Architecture. Afin de souligner l’héritage moderniste de l’hôtel, le design puise ses références dans la richesse des styles et des motifs propulsés par la mode des années 60. Les chambres Fairmont et les chambres Fairmont Or ont été dessinées par le groupe Design360 de Los Angeles en collaboration avec Hôtels Fairmont et Sid Lee Architecture. 

L’expérience d’affaires est également totalement changée. Au deuxième niveau, étage des congrès, le percement des façades et le décloisonnement des espaces de travail mettent en spectacle les vues du Mont-Royal, le grand but de la rénovation du bâtiment, et inondent les lieux d’une lumière naturelle. Le troisième étage propose un campus d’affaires ultramoderne avec une multitude de salles de rencontres thématiques. Il profite aussi de la volumétrie existante pour créer un balcon extérieur, donnant sur l’Esplanade de Place Ville-Marie. 

L’Espace C2: Au sommet du Fairmont Le Reine Elizabeth

Le Logo du Fairmont Le Reine Elizabeth
Crédit: Normand Boulanger pour RDPMAG

Nous vous parlions de l’influence de C2 Montréal plus tôt. Et bien, en novembre, l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth sera officiellement couronné de l’Espace C2. L’ajout du volume de verre au 21e étage du bâtiment concrétise la volonté de Fairmont de se positionner comme institution d’avant-garde dans le monde des centres de conférence. L’endroit pourra accueillir jusqu’à 220 invités dans une variété de configurations. Fairmont Le Reine Elizabeth et C2 ont conjointement annoncé le développement et la création de l’Espace C2 lors de l’événement C2 Montréal 2017, en mai dernier. J’aurais vraiment adoré voir une magnifique terrasse ouverte au public sur cet étage, mais bon, nous espérons avoir la chance d’être accueillis à un événement se déroulant dans cet espace. 

Fairmont Le Reine Elizabeth - Espace C2

L’espace C2
Crédit: Normand Boulanger pour RDPMAG

Pour plus de détails:

Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth
900 Boulevard René-Lévesque Ouest
Montréal, Québec, Canada
Visitez le site internet maintenant

 

//

Article publié originalement dans le magazine RDPMAG Automne 2017

//

 

Président, Éditeur et Rédacteur en chef de RDPMAG - Normand est passionné de bonne bouffe, de vins, de spiritueux, de cocktails, de mode, de cinéma et encore plus!

With our Refined. Distinguished. Passionate newsletter, you will know everything about RDPMAG. News from the website, our digital magazines, events, guides, contests and more!

Subscribe to our newsletter

* indicates required




Language

Catégories

Marketing Permissions (You must specify at least one choice)RDPMAG will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing. Please let us know all the ways you would like to hear from us:

 

 

You can change your mind at any time by clicking the unsubscribe link in the footer of any email you receive from us, or by contacting us at info@gentologie.com. We will treat your information with respect. For more information about our privacy practices please visit our website. We use Mailchimp as our marketing platform. By clicking below to subscribe, you acknowledge that your information will be transferred to Mailchimp for processing. Learn more about Mailchimp’s privacy practices, here.