Home / ART DE LA TABLE  / Invasion Cocktail 2018: une 5e année qui mise sur le changement

Invasion Cocktail 2018: une 5e année qui mise sur le changement

Invasion Cocktail 2018 - Affiche

Alors que RDPMAG est partenaire pour une seconde année d’affilée de l’événement Invasion Cocktail, nous avons rencontré la cofondatrice de l’événement Maryline Demandre afin de savoir les changements qui seront mis en place pour Invasion Cocktail 2018, la 5e année de l’événement. 

NORMAND BOULANGER : Une 5e année, c’est la maturité qui s’installe dans cet événement, on remarque que vous avez un tout nouveau personnage, est-ce que tu peux nous en dire plus?

MARYLINE DEMANDRE : C’est un dessin du mixologue Romain Cavelier (NDLR. Romain s’est un peu retiré du monde des bars pour justement se consacrer à l’art du tatouage, mais vous pourrez certainement l’apercevoir dans certains événements) et déjà nous avons eu plusieurs bons commentaires. Et le bleu rappelle la nuit, l’univers des bars.  

J’imagine que le but était de ramener vers votre mission, le point de départ d’Invasion Cocktail?

En fait, nos personnages, au début, ils venaient tous d’un pays différent (Mexique, Angleterre, États-Unis), et nous voulions aller ailleurs avec cette Japonaise, et en plus une femme. On suit la tendance et on met vraiment l’accent sur l’univers cocktail (les accessoires dans les cheveux) et aussi des tatouages, qui sont monnaie courante chez les barmans, à commencer par Romain. 

Donc qu’est-ce qui se passe de nouveau pour cette 5e année?

On vient tout juste de lancer la programmation sur notre site et la grande nouveauté, c’est le quartier général, soit un pop-up sur deux jours sur le plateau au Livart. C’est vraiment sympa comme endroit, on occupe tout l’espace et il y a plusieurs petites pièces. Nous allons installer des kiosques à cocktails partout. Il y aura de la nourriture, des crêpes, du pop-corn, des animations, du flair bartending (NDLR comme Tom Cruise dans le film Cocktail), une performance musicale également.  

Et quelles seront les dates et heures d’ouverture?

En fait ça sera le jeudi 17 et vendredi 18 mai de 18h à 22h, et il y a un frais d’entrée de 10$ (NOTE: les 50 premiers abonnés Platine et Elite de RDPMAG recevront une entrée gratuite pour une soirée au Livart) et ensuite ce sont des coupons de consommation à un prix moyen de 4$. 

Donc ça sera les cocktails les plus abordables d’Invasion Cocktail? 😉

C’est ça, mais, surtout avec le passeport gratuit, nos cocktails dans tous les bars participants sont très abordables. C’est intéressant de pouvoir s’immerger dans l’Univers d’Invasion Cocktail. C’est la première fois que c’est possible non?

 

Oui, On s’est dit que pour notre 5e anniversaire, ce qui nous manquait, c’est un quartier général où les gens peuvent venir et ressentir l’ambiance de l’événement. Également, ce n’est pas comme la soirée d’ouverture qui se déroule uniquement sur un soir (à Québec cette année), c’est sur deux soirs, donc si les gens ne peuvent pas venir le jeudi, ils peuvent venir le vendredi, et inversement.

 

Pour les gens de l’industrie du bar et de la restauration, nous aurons également une journée de séminaires et le soir, nous fêterons les 5 ans d’Invasion Cocktail avec ces mêmes gens qui nous supportent depuis le début, car sans eux, nous ne serions pas là et c’est important de le souligner. Nous sommes vraiment contents, car ce jour-là nous aurons des conférenciers internationaux, deux personnes de Londres et une personne de New York qui viennent uniquement pour Invasion Cocktail. Pour la plupart, ils ne sont jamais venus au Québec ou au Canada même. Ils donneront des conférences pour les barmans en matière de créativité pour les inspirer, mais également au niveau opération du bar.  

C’est vraiment grâce à vos commanditaires que vous pouvez faire venir ces gens-là à Invasion Cocktail 2018, non?

Exactement, donc grâce à Trois Rivières, Lucano et The Spirit of Itlay nous avons pu amener ces gens chez nous. 

On pense que les commanditaires s’intègrent en mettant uniquement leur alcool de l’avant, mais c’est beaucoup
plus que ça non ? 

Exactement, nos partenaires nous permettent de mettre en place des séminaires avec du contenu éducatif et exclusif pour les barmans et sans eux, nous ne pourrions pas faire venir des conférenciers de Londres ou New York par exemple.

C’est vraiment intéressant ce pouvoir du commanditaire, qui peut vraiment amener un plus. Et que cette semaine est là  pour apprendre à boire moins, mais boire mieux ainsi que de former des gens responsables et qualifiés derrière les bars.

Oui, cette semaine est là pour souligner le boire mieux  auprès des professionnels des bars. On essaye de faire beaucoup pour la communauté, qui fait beaucoup les uns pour les autres (NDLR par exemple l’événement SpeedRack pour mettre les femmes de l’avant dans l’industrie) et on essaye de faire notre part aussi. L’objectif c’est qu’Invasion Cocktail soit de plus en plus connu à l’International afin de faire venir le plus de gens de l’extérieur ici. On voir déjà d’ailleurs que ça commence. Il y a déjà des gens qui réservent, des Américains qui nous contactent alors qu’ils planifient leur semaine, des gens de l’Ontario. J’aimerais bien que des gens de France et d’autres pays d’Europe se déplacent ici. Car les festivals de cocktails partout sur la planète deviennent des destinations touristiques. Donc, je pense que l’on a notre place au Québec et que la culture du cocktail a beaucoup évolué dans les 5 dernières années et que je pense que ce n’est qu’un début. 

Tu es allée à la London Cocktail Week (Drink Up London) et Paris, je crois? 

Oui, je suis allé à Paris et à La Nouvelle-Orléans. Donc effectivement ça bouge beaucoup et c’est de cette façon que l’on fait des contacts et aussi avec la portée des réseaux sociaux. Trois-Rivières est basée à Paris et est très connue en France et tout ça. Et avec les gens que l’on fait venir, ça aide à faire parler d’Invasion Cocktail. L’an dernier on a fait venir l’un des plus grands bartenders internationaux, c’est sûr que ça fait parler. 

Plusieurs nouveautés pour Invasion Cocktail 2018 

Des nouveautés du côté du public à part le quartier général, il y a quoi?

Donc, on a 3 événements à ne pas manquer, le premier est un événement avec les barmans invités le mardi soir (le 15 mai) au Nacarat du Fairmont Le Reine Elizabeth de 20h à 22h qui vont dévoiler une liste de cocktails impressionnante. C’est une entrée libre donc, il suffit de présenter son passeport (qui est gratuit en téléchargement sur le site d’invasion Cocktail) ou le télécharger directement dans le bar si l’on a oublié de le faire. C’est ce qui est pratique, on ne peut par manquer son passeport, et pourquoi l’on se priverait de 20% de réduction sur son cocktail? Donc, il y a cette soirée qui est un peu comme notre soirée d’ouverture à Montréal, et qui va bien commencer la semaine. 

Invasion Cocktail 2018 - Nacarat

Ensuite, le mercredi (le 16 mai) soir, il y a une visite à la microdistillerie Cirka. Il commence à en avoir de plus en plus dans le paysage québécois, mais l’accès est bien souvent privilégié, donc nous vous offrons cette possibilité pour 20$ seulement. Vous découvrirez le processus d’élaboration en plus d’une rencontre avec le maître distillateur. Je crois que ça sera un super moment. Il n’y a que 20 places de disponibles. 

Invasion Cocktail 2018 - Visite Cirka

Et pour terminer, le retour de notre classique brunch. Dans les années précédentes, c’était à la Cabane à sucre du pied de Cochon, mais pour cette 5e année, on a tenté d’innover en allant au Perles et Paddock. Il y aura une superbe ambiance italienne avec The Spirit of Italy, un regroupement de 8 marques italiennes qui va proposer des cocktails avec de superbes vermouth, liqueurs, etc. Donc, ça sera une formule tout inclus avec repas, 2 cocktails et un shooter à la fin, le tout pour 40$. 

Invasion Cocktail 2018 - Brunch Perles et Paddock

Également, nous avons, pour Montréal et Québec, le retour des ateliers cocktails chez Ateliers & Saveurs, pour le public, vous pouvez déjà réserver. Il y en aura un avec le rhum Trois Rivières, un avec le bourbon Woodford Reserve et un autre avec les différentes marques de The Spirit of Italy.    

 

Invasion Cocktail 2018 - Ateliers Woodford

Il y a également une soirée d’ouverture Invasion Cocktail 2018 à Québec?

Oui, comme il y a un bel engouement à Québec pour Invasion Cocktail, le mardi 15 mai, c’est soirée d’ouverture chez Ateliers & Saveurs à Québec! Et l’on attend environ 200 personnes. 

Le collaborateur Québec de RDPMAG, Charlie Fernandez, était présent à la Soirée de lancement à Québec l’an dernier et il avait vraiment apprécié.

Est-ce qu’il va revenir?

Je crois que ça pourrait être intéressant qu’il y retourne, mais je ne crois pas qu’il dira non le connaissant. 

Nous allons nous organiser pour qu’il y soit. 

Est-ce qu’il y a une soirée de clôture cette année?

Non, pas cette année. On a décidé que l’on célébrait notre 5e anniversaire avec le pop-up au Quartier Général situé au Livart.

Donc peut-être que ça va s’étirer un peu plus tard que 22h… (rires)

(Rires) Peut-être… 

C’est vraiment intéressant, et pour les dates, il y a un changement au calendrier n’est-ce pas?

Oui, afin d’amener un peu plus de gens, et la température et également pour le brunch, c’était un peu complexe avec la fête des Mères et tout. 

Est-ce qu’il y a plus de cocktails que l’an dernier au menu?

Non, c’est 250 cocktails, soit autant que l’an dernier. 30 bars sont de l’aventure cette année. 23 dans la région de Montréal et 7 à Québec. On a de nouveaux établissements comme le Nacarat, le Bar Georges de l’Hôtel Mount Stephen, le Bootlegger, le restaurant Crème Fraîche. À Québec, nous avons le restaurant-bar Chez Tao. 

 

Et comme les cocktails sont déjà sur le site, il est facile de faire déjà son parcours des établissements par quartier. Il y aura également un dépliant avec les adresses des différents bars. 

 

Pendant la semaine, en partageant son coup de coeur, il sera possible de gagner des prix à l’image d’Invasion Cocktail. 

Est-ce que tu as toujours des Ambassadeurs cette année? 

Oui, il y a Vincent Thuaud, de Chez Tao, à Québec, ainsi que Sam Dalcourt, à Montréal, qui agit à titre de porte-parole.  

Si l’on parle des cocktails, est-ce qu’il y en a à ne pas manquer? 

C’est une très bonne question, nous avons tellement de beaux cocktails créés spécialement pour le festival ! Difficile de choisir ! Je pense que tous nos établissements partenaires se sont surpassés et j’invite tout le monde à aller les découvrir!

Donc une présentation plus sobre pour certains, mais un goût tout aussi fantastique. 

C’est exact. L’avantage en tant que cofondatrice, c’est que parfois je peux en goûter quelques-uns quand je vais les voir.

C’est un peu la moindre des choses. D’autres nouveautés à souligner?

Oui, nous avons la participation de Tourisme Montréal, organisme qui nous aide à faire venir des journalistes internationaux afin de couvrir l’événement. On attend des journalistes de Londres, New York, de France, etc. afin de faire Invasion Cocktail.

À quoi peut-on s’attendre des prochaines années d’Invasion Cocktail?

Il y aura peut-être (ah non je ne peux pas le dire encore). 

Ah là là. J’imagine que tu aimerais une expansion dans d’autres villes.

Oui, c’est certain, par contre, ça demande énormément d’énergie. Déjà avec deux villes ce n’est pas évident. Et il faut trouver des destinations avec une culture du cocktail vivante, ce qui est peut-être un peu plus difficile au Québec en dehors des grands centres même s’il y a d’excellents bars à cocktails en région. 

 

L’envie ne manque pas par contre! D’ailleurs nous avons le Dirty D à Brossard qui s’est joint à nous cette année. Nous voudrions peut-être également explorer la Rive-Nord de Montréal (NDLR. Le Mile Public House vient d’ouvrir à Laval). 

Ça prend quoi pour être un bon cocktail à Invasion Cocktail? 

Ça prend un bar qui a un intérêt pour la culture cocktail, de bons ingrédients, du personnel bien formé et pas seulement une seule personne qui sait faire le cocktail. Après, on ne demande pas des créations hyper éclatées, ça peut être des cocktails classiques avec une petite twist. Comme des restaurants et des bars à vin. Également c’est de le faire selon la philosophie de ton établissement, en ligne avec ce que tu fais déjà, ton ADN, sans aller ailleurs. On n’impose rien, seulement un large portfolio de plusieurs marques qu’ils devront choisir, mais il n’y a rien d’imposé en terme de contrainte. Et surtout les faire en lien avec leur clientèle, c’est important. 

On remarque cette tendance de cocktails dans les restaurants, nous parlions du Crème Fraîche tout à l’heure, est-ce qu’il y en a d’autres?

Oui, il y a les Enfants Terribles, chez Tao, L’Gros Luxe, La Belle et La Boeuf, La Planque, Le Sam, L’Assomoir, etc. 

Wow! Une belle sélection. Merci encore Maryline pour cette entrevue, on se revoit du 14 au 20 mai à Invasion Cocktail 2018 !

Ce texte a été publié originalement dans le magazine RDPMAg du Printemps 2018

*RDPMAG est partenaire média d’Invasion Cocktail 2018.

 

Président, Éditeur et Rédacteur en chef de RDPMAG - Normand est passionné de bonne bouffe, de vins, de spiritueux, de cocktails, de mode, de cinéma et encore plus! Il parle de ses passions, c’est pourquoi il a fondé Recettes de Pub devenu RDPMAG en janvier 2016, afin de parler de tout ce qui le passionne!

NO COMMENTS

Sorry, the comment form is closed at this time.